/ Archive des congrès

Le congres du CIETA 2019

Colorants et couleurs de textiles – matérialité et significations

Le CIETA a toujours privilégié des réunions où les membres peuvent se rencontrer personnellement, discuter sur des œuvres ou sur leurs projets de recherche, ou visiter ensemble des collections textiles. Tous les deux ans, le CIETA invite ainsi ses membres à un congrès international défini par un thème général. Les congrès se tiennent dans des villes différentes, habituellement à la fin du mois de septembre ou au début d’octobre. Pendant trois jours, des conférences présentent aux participants des projets en cours, les résultats de recherches nouvelles, des collections importantes ou des œuvres textiles isolées. Des visites et des discussions devant des œuvres originales s’ajoutent au programme et pendant une journée supplémentaire d’excursions les participants sont invités à visiter des musées et des trésors dans la région.

Lieux et dates des derniers congrès :

  • 2017 – Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage : “Pouvoir, rang et statut – textiles et représentation”
  • 2015 – Berlin, Deutsches Historisches Museum : “Textiles en transfert et transformation“
  • 2013 – Lyon, Musées des Tissus et des Arts Décoratifs : “L’histoire des collections et de la recherche dans le domaine des textiles”
  • 2011 – Copenhague, Musée National : “Rencontres culturelles en matière de textile et de costume entre l’Europe du nord et le monde”
  • 2009 – Bruxelles, Musées Royaux d’Art et d’Histoire : “Le commerce des textiles (tissus, dentelle, tapisseries…)”

Début octobre 2019, le 28ème congrès du CIETA se tiendra au Deutsches Textilmuseum, Krefeld (Allemagne). Un appel à contributions invita les membres du CIETA à proposer des conferences sur le theme general : Colorants et couleurs de textiles – Materialité et significations.

L’invention des colorants artificiels au milieu du 19ème siècle a engendré (déclenché ?) une révolution dans la production des textiles et de la mode, mettant pour la première fois une gamme étendue de couleurs à la disposition de consommateurs nouveaux. Auparavant, les colorants étaient très coûteux, certains d’entre eux étant transportés à travers de grandes distances, parfois même d’un continent à l’autre. Entre les mains d’un teinturier expérimenté, les substances précieuses pouvaient produire des effets spectaculaires, intensifiant les qualités inhérentes de la laine, de la soie, du lin et du coton, et contribuant à leurs capacités d’absorber ou de refléter la lumière. Les ateliers et les centres de teinture pouvaient se spécialiser dans des couleurs particulières ; certaines d’entre elles ou certaines combinaisons caractérisaient des lieux et des périodes. Grâce à des tons nuancés ou à des effets audacieux, les textiles teints étaient appréciés comme matériau pour le vêtement et les accessoires, pour l’ameublement et pour les espaces sacrés. Ils constituaient aussi un langage significatif d’une hiérarchie, de l’affiliation à un souverain, à un ordre religieux, un parti politique ou un club de sport, ou des événements d’un calendrier liturgique. Éléments importants de l’héraldique, les couleurs et les combinaisons de couleurs représentent des familles, des villes et des pays, mais aussi des guildes, des confréries ou d’autres groupes sociaux. Encore aujourd’hui, les textiles teints servent à communiquer des codes et des messages. Récemment, les effets de dégradation des colorants et des mordants dans les textiles ont constitué de nouveaux défis, soit pour la conservation des objets textiles, soit dans leur appréciation par les spécialistes et le grand public.

Appel à contribution

Les propositions furent acceptés jusqu’au 15 septembre 2018. Un comité de selection est en charge d’examiner les propositions et les candidats seront informés de ses decisions en décembre. Une invitation officielle au congrès avec un programme préliminaire sera envoyé aux membres du CIETA en janvier 2019.

Appel à contribution PDF (103.56 KB)